Environnement sain, qualité de vie


Le point de vue du spécialiste.


Pourquoi choisir la pierre bio par rapport à celle traditionnelle? Quels sont les bénéfices obtenus pour qui choisit les matériaux Biopietra pour la maison ou pour les locaux commerciaux ?

Question plus que légitime, à laquelle nous voulons répondre sur un point de vue médical, par les mots du Dr Orlando Schiappa, spécialiste en hygiène et médecine environnementale appliquée à l’architecture écologique.

« Les bénéfices pour le choix des techniques et matériaux naturels d’origine végétale, par rapport à celles de synthèse (pétrochimie), de la construction traditionnelle, sont nombreux et tous d’une grande importance pour la santé humaine. Tout d’abord, la considérable réduction des sources de pollution intérieure, mais aussi une grande économie d’énergie, par rapport à l’environnement extérieur, le tout visant à favoriser la qualité de vie et le bien-être physique et mental de l’homme ».

En effet, on entend souvent parler de pollution intérieure et extérieure de la maison, soit « in-door » et « out-door », mais sans grande connaissance de la part de l’opinion publique.

À nouveau, le Dr. Schiappa nous explique : La pollution « in-door », celle qui détruit la « santé de la maison » est causée par des substances qui se dégagent dans les espaces clos(logements, bureaux, industries) poussières par l’utilisation des aspirateurs, spray, fers à repasser à vapeur, radiateurs et poêles, champs électromagnétiques générés par les téléphones portables et les ordinateurs.

Leurs effets affectent à court et long terme sur la santé humaine par l’apparition de maladies respiratoires, cardio-vasculaires et troubles psychologiques. Les sources de pollution « out-door » sont par contre les émissions de monoxyde de carbone et oxydes d’azote, dioxyde de soufre, dont on connaît le danger en ce qui concerne le niveau d’exposition (stations de surveillance), en plus des fines poussières.

La médecine a pu approfondir beaucoup la recherche dans le domaine pneumologique et cardio-vasculaire grâce à la bio-architecture, identifiant comme une cause importante des maladies mentionnées, « la pollution ».

« Les conseils pratiques qui peuvent être fournis au citoyen, explique le Dr. Schiappa , s’adressent en priorité sur le choix de zones riches en ressources naturelles comme l’eau, zones vertes et l’utilisation des matériaux pour l’éco-construction, tels que le bois, les panneaux isolants, les gaines imperméables, les systèmes électriques avec disjoncteurs, le chauffage par rayonnement mural « .

Et si le dommage est fait? Quelles sont les solutions pratiques à mettre en œuvre pour celui qui a construit sa propre maison avec des matériaux traditionnels et souhaite maintenant améliorer la santé de son environnement?

« Si une maison a déjà été construite avec des matériaux traditionnels, continue Dr.Schiappa, la restructuration par l’emploi de matériaux et techniques éco-compatibles, comporte également des bénéfices visant à réduire les sources de pollution intérieure et extérieure, la consommation d’énergie, tout pour une meilleure qualité de la vie humaine et de l’environnement ».

Donc vaut mieux bio. En outre, nous pouvons connaître notre maison plus que nous ne l’imaginons: pour savoir quels sont les milieux les plus sujets à la pollution in-door, une analyse de la maison est effectuée par une équipe de spécialistes bio (géologues, architectes, ingénieurs,

médecins, psychologues, qui, chacun dans son domaine, déterminent les zones de la maison et du milieu où se produisent les substances polluantes.

Donc, quand on parle de bio architecture, on parle aussi de « prévention » pour soi- même et pour l’univers qui nous entoure.